ANNALES DE PHILOSOPHIE CLASSIQUE
ISSN 1982-5323

Volume VI - 2012

numéro 11

   Apollon et la PHREN HIERE KAI ATHESPHATOS (Empédocle frg.134 DK)
Jean-Claude Picot

   Empédocle B6 DK : remarque sur les deux lignées de Diels
Gérard Journée

   Uma questão de saber humano: thymos e nóos em Parmênides e Empédocles
Cristiane A. de Azevedo

   Qui sont les destinataires du fragment B 3 d'Empédocle ?
Xavier Gheerbrant

   Mito e filosofia em Empédocles: a redenção pelo saber
Alexandre Costa

Veja mais artigos

dissoi logoi

 

Veja mais resenhas

derniers numéros

NUMÉRO 12. 2012 vol. VI
NUMÉRO 11. 2012 vol. VI
NUMÉRO 10. 2011 vol. V
NUMÉRO 9. 2011 vol. V
NUMÉRO 8. 2010 vol. IV
NUMÉRO 7. 2010 vol. IV
NUMÉRO 6. 2009 vol. III
NUMÉRO 5. 2009 vol. III
NUMÉRO 4. 2008 vol. II
NUMÉRO 3. 2008 vol. II
NUMÉRO 2. 2007 vol. I
NUMÉRO 1. 2007 vol. I

touts les numeros

numéro 12

   Jean Bollack et Empédocle: une histoire de philotés (français)
Rossella Saetta Cottone (portugais)

   La respirazione empedoclea
Giovanna Ambrosano

   Empédocles, Aristóteles e os elementos
Fernando Santoro

   Empedocles latinus: citations et traductions latines de fragments empédocléens
Béatrice Bakhouche

   A filosofia como tradição e a "presença" de Empédocles no Banquete
Izabela Bocayuva

Veja mais artigos

traduction

   Traduções de Empédocles I
Trad. Fernando Santoro (UFRJ), Jean-Claude Picot (Léon Robin) e Xavier Gheerbrant (U. de Lille III)

   Traduções de Empédocles II
Trad. Fernando Santoro (UFRJ), Jean-Claude Picot (Léon Robin) e Xavier Gheerbrant (U. de Lille III)

Veja mais obras

Ce numéro des AFC a été réalisé dans le cadre de coopération scientifique de l' accord Capes/Cofecub : "Les Origines du Langage Philosophique : stratégies rhétoriques et poétiques de la sagesse antique" .
.

 

 

 

Traductions: Empédocle
Fragments e Témoignages (Parte I)

Traductions en portugais et français de
Fernando Santoro (UFRJ), Jean-Claude Picot (Léon Robin) e Xavier Gheerbrant (U. de Lille III)

Mais, dieux, tandis que vous détournez leur folie de ma langue, de bouches pures faites dériver une source pieuse. Et toi, Muse très courtisée, vierge aux bras blancs, je t'en prie : envoie ce qu'il est permis d'entendre aux créatures d'un jour, en conduisant depuis Piété le char docile aux rênes. Mais qu'il (sc. le char) ne te contraigne pas, de force, à cueillir auprès des mortels les fleurs d'un honneur plein de gloire, pour le prix duquel on dit plus que piété, par audace - et à ce moment celle-ci (sc. la piété) trône sur les cimes de la sagesse. Mais de fait, observe, tout entier, par ta paume, par où chaque chose devient manifeste, sans accepter en ta confiance une perception visuelle plus que ce qui provient de l'ouïe, ni l'ouïe résonnante au-dessus de ce que la langue rend clair, et n'arrache la confiance d'aucun des autres membres, par où il y a chemin pour connaître, et connais par où chaque chose devient manifeste.

 
  Continua...    Veja mais traducoes  
 
Anais de Filosofia Clássica
fsantoro@matrix.com.br
21 2224.6379
Desenvolvido pela Manufato Marketing Online e Design
nouvelles

Appel à contribution

Les intéressés doivent envoyer les textes selon les normes presentées dans ce site..

Veja mais obras